Fr  
/
 EN  

Notre blog

Le blended learning, l’avenir de la formation ?

23/4/2019

Le blended learning, qu’est-ce que c’est ?

Le blended learning, qu’on pourrait appeler « apprentissage hybride » en français, est une méthode d’enseignement mélangeant des éléments de formation à distance (e-learning) et de formation présentielle. Concrètement, l’apprenant alterne entre des sessions en présentiel et d’autres à distance. Les sessions en présentiel lui offrent l’avantage d’avoir un échange avec d’autres apprenants ainsi qu’un tuteur qui peut répondre à toutes ses questions, tandis que le volet eLearning lui permet de progresser à son rythme, où et quand il le souhaite. De plus, les outils digitaux d’aujourd’hui permettent une grande flexibilité. Il est donc possible de proposer un parcours personnalisé à l’apprenant : le niveau de difficulté de la formation augmente ou diminue en fonction des performances de celui-ci.

Ce genre de formation est de plus en plus répandu, si l’on en croit la dernière étude de l’ISTF (l’Institut des métiers du blended learning) réalisée auprès de 400 structures : en 2018, près de 64% des modalités de formation mises en œuvre relevaient de cette technique.

Les formations 100% présentielles, quant à elles, baissent chaque année en popularité. En 2018, elles ont affiché un taux de 29% de préférence chez les répondants, sachant que 97% de ceux-ci disent vouloir se lancer dans la formation digitale au cours de l’année suivante (contre 50% en 2017).

Toujours d’après cette étude, on constate des écarts au niveau de la taille des structures : les entreprises de plus de 1000 salariés ont eu recours au blended learning à hauteur de 92% tandis que les ETI sont pile dans la moyenne (64%) et les entreprises de moins de 150 salariés baissent à 52%.

 

Pourquoi le blended learning ?

En effet, pourquoi vouloir changer les bonnes habitudes ? Quels sont les avantages d’un tel programme par rapport à laformation traditionnelle en salle de classe chapeautée par un tuteur ?

Eh bien car le digital est synonyme d’efficacité. L’enquête de l’ISTF montre que 31% des répondants ont opté pour le digital dans leurs formations afin d’améliorer l’efficacité pédagogique des formations. Parmi les autres arguments importants, on note la volonté d’être plus réactif face aux enjeux business (23%) et de réduire les coûts de la formation (1%).

Toutefois, quelques obstacles à la croissance du digital learning demeurent : 24% des répondants déclarent manquer de temps pourmettre en place de telles modalités, autant mentionnent un manque de budget, et 19% ne se sentent pas suffisamment compétents.

Les arguments pour commencer une formation digitale ne manquent pourtant pas : 27% du panel apprécie le fait qu’une formation soit en lien avec les problématiques métier. L’implication de la hiérarchie arrive en seconde position des arguments cités en 2018 (17%) ainsi que l’expérience utilisateur et la facilité d’accès (12%).

 

Le serious game comme outil de blended learning

Les Nouvelles technologies sont donc au cœur de l’expérience du blended learning. Aujourd’hui, la formation du personnel dispose de nombreux moyens pour se transformer. Vidéo, cours virtuels, réalité virtuelle… Les supports sont nombreux. Parmi ceux-ci, le serious game est une option particulièrement originale. Et si, au lieu, de transmettre un savoir sur un mode traditionnel d’apprentissage, vous le transmettiez via le jeu ? En mettant en application activement un savoir, il a été prouvé qu’on le retenait d’autant mieux. C’est là l’objectif du serious game : un jeu qui propulse l’employé dans un contexte professionnel simulé et le pousse à agir comme il le ferait en situation réelle, pour tester ses compétences de manière objective e tréaliste, et l’aider à s’améliorer dans le cadre d’une formation en entreprise.

Le serious game pourrait donc tout à fait s’inscrire dans un programme de blended learning : à des séances de cours avec tuteur peuvent venir s’ajouter des sessions de jeu (seul ou à plusieurs, la composante sociale variant d’un jeu à l’autre), permettant de rendre ludique l’activité de formation et de mettre à l’épreuve les connaissances fraîchement acquises. Le tuteur peut ensuite répondre aux questions des apprenants et affiner leurs connaissances sur des points plus précis.

 

Hellion Cat : des solutions de formation ludiques et efficaces

Chez Hellion Cat, nous développons des serious games à destination des entreprises. Si vous recherchez une solution unique de formation de personnel à intégrer dans une logique de blended learning, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous nous ferons un plaisir d’écouter votre besoin pour concevoir avec vous la meilleure expérience ludique et formatrice pour vos collaborateurs. Nos solutions peuvent prendre des formes bien différentes : réalité virtuelle, jeux mobiles, jeux sur ordinateur ou encore solutions de team building sur mesure… En fonction de vos attentes et de votre budget, nous nous adaptons et mettons notre savoir-faire à votre service.

3) Gain de temps et d’argent

La Réalité Virtuelle dans la formation

Cette technologie permet d’essayer des métiers avant d’entamer de longues études où le terrain n’arrive que loin dans le cursus. Prenons le cas de l’archéologie où il est nécessaire de faire 5 ans d’études pour devenir archéologue. Comme dans beaucoup d’études universitaires, les stages n’arrivent pas avant la 4e année. Toutefois, attendre 4 ans pour se rendre compte que fouiller à genoux dans la poussière est un métier que l’on n’envisage pas pour soi peut s’avérer quelque peu frustrant.

Outre le fait de simplement essayer un métier, un recruteur peut aussi rapidement se rendre compte qu’un postulant ne peut pas convenir au métier, que ce soit par exemple pour des raisons de vertige pour un peintre en bâtiment, de précision pour un chirurgien ou de son pour un régisseur de concert.

En ce qui concerne le coût à proprement parlé, une fois le matériel acheté et le programme développé, vous pouvez recréer l’expérience autant de fois que vous le souhaitez, et ce sans mobiliser un formateur ou un collègue qui serait obligé de former le nouveau venu aux dépens de son propre job.
Il vous suffira de placer l’apprenant dans une pièce avec son casque et à lui de jouer...

Vous avez comme projet d'utiliser cette technologie pour former vos employés ?

Hellion Cat vous accompagne dans la réalisation de ce celui-ci.

Contactez-nous afin d'en discuter !

Vous souhaitez collaborer avec nous ? Vous avez besoin de plus d'informations ?

Discutons de votre projet
Retourner au blog

Notre blogDécouvrez nos autres articles !

6 exemples de serious game pour la formation

À l’ère du tout numérique, de plus en plus d’entreprises envisagent la dématérialisation de leur offre de formation. Blended learning ou e-learning sont souvent les solutions privilégiées. Mais le serious game constitue une alternative favorisant grandement l’engagement de l’apprenant, pouvant même dans certains cas proposer un environnement de test pratique sécurisé. Voici 6 exemples de marques ayant eu recours au serious game avec succès pour la formation de leur personnel.

3 exemples de serious game dans le recrutement

Dans un précédent article, nous vous expliquions en quoi le serious game représentait un moyen intéressant pour pallier 5 problèmes du recrutement traditionnel. Voyons maintenant 3 exemples concrets de serious games utilisés pour le recrutement.

Les 5 problèmes du recrutement que le serious game peut corriger

Le processus de recrutement peut se montrer extrêmement complexe pour une entreprise. Les problèmes qui y sont liés sont en effet nombreux. Dans cet article, nous abordons 5 problèmes du recrutement traditionnel qui peuvent être palliés par l’utilisation d’un de ces jeux sérieux.